Episode 12 : Ces vautours de traviole

Toi qui entre ici, abandonne toute morosité et bienvenue dans le GrohlCast, l’émission consacrée à Dave Grohl, multi-instrumentiste hyperactif qui a participé à des dizaines de projets. Plus de trente ans de carrière passés au crible par nos deux experts Grohlement bien renseignés : Benjamin François et Stéphane Bouley.

Avec ce douxième épisode le Grohlcast fête noël en évoquant un super-groupe : THEM CROOKED VULTURES. Groupe d’un seul (pour le moment) album THEM CROOKED VULTURES c’est la réunion de trois légends du rock : Dave Grohl à la batterie, Josh Homme (QUEENS OF THE STONE AGE, EAGLES OF DEATH METAL) à la guitare et au chant et John Paul Jones (LED ZEPPELIN) à la basse et aux claviers. Un projet né simplement de l’envie pour ces trois musiciens de faire un peu de musique ensemble. Ce qui n’aurait pu être qu’un bœuf d’un soir se transforme en un disque de 13 chansons sous forte influence stoner. La montagne accouche-t-elle d’une souris ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble.

Quatre-vingt-onze minutes pour décortiquer THEM CROOKED VULTURES, un album récréatif pour Dave Grohl à l’énergie communicative.

(Restez après le générique de fin, vous aurez le privilège de découvrir la dernière chanson de KANEDA’S BIKE FROM AKIRA, le super-groupe qui a déjà composé le générique de cette émission.)

Joyeux Noël et Grohl année à tous !

7 réponses sur “Episode 12 : Ces vautours de traviole”

  1. Belle friandise pour les fêtes ! (et pour après)
    On sent que vous êtes contents d’en parler de celui-là 🙂

    Perso, j’ai jamais accroché plus que ça à QOTSA. C’est pas que j’aime pas, c’est objectivement très bien comme rock, y a même sur le papier tout pour que j’aime, leur son aride est super chouette mais ça m’a jamais beaucoup parlé, et c’est pas faute d’en avoir écouté… Mais Them Crooked Vultures, j’adore ce disque !! Et je l’écoute encore 10 ans après (là où beaucoup de supergroupes ou de side-projects éphémères vieillissent mal), sans parler du souvenir de ce concert au Zénith auquel j’ai eu la chance d’assister. L’album dure 1h, mais le concert a dû durer 1h40 avec le même répertoire, hé hé, comme à l’époque du premier Led Zep en fait ! Et putain, j’avais déjà vu les Foo Fighters mais voir Dave en concert à la batterie, c’était un rêve qui se réalisait pour moi <3 <3

    Sinon, je suis pas un expert des bootlegs de Led Zep, mais 35 minutes, sérieux ? 20 minutes (le plus long que j'aie entendu) c'est déjà trop long, mais les mecs étaient cokés à mort sur les tournées tardives du groupe, notamment aux States , et les délires solo de Page aussi étaient trop longs…
    Tout en écrivant ça j'ai vérifié et, en effet, on a atteint ces durées démentes sur "Moby Dick", si bien que sur la tournée de 1977, le morceau a été renommé… "Over the Top" 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.