Episode 6 : Probot

Toi qui entre ici, abandonne toute morosité et bienvenue dans le GrohlCast, l’émission consacrée à Dave Grohl, multi-instrumentiste hyperactif qui a participé à des dizaines de projets. Plus de trente ans de carrière passés au crible par nos deux experts Grohlement bien renseignés : Benjamin François et Stéphane Bouley.

Avec ce sixième épisode le Grohlcast  plonge dans la face cachée de Dave Grohl avec PROBOT, disque concept où Dave Grohl se fait plaisir en se frottant au Metal. Pour parler Metal en bonne compagnie nous avons la joie de recevoir Sophie Krupa, une invitée de choc dont la voix hante, depuis de nombreuses années déjà, les podcasts de ZQSD et ABCD.  Loin du rouleau compresseur médiatique FOO FIGHTERS Dave Grohl prend du bon temps en jouant vite et fort aux côtés de ses idoles de jeunesse : MAX CAVALERA, WINO, ERIC WAGNER et, bien sûr, la légende immortelle LEMMY KILMISTER. Un album qui n’a pas cartonné dans les charts, et qui n’avait de toute façon pas vocation à le faire, mais qui dévoile un aspect méconnu et passionnant de ce cher Dave Grohl. Death Metal, Doom Metal, Speed Metal, Black Metal, Heavy Metal, PROBOT est une véritable Metal orgie. Les différents courants de cette musique qui fait fuir les témoins de Jéhovah n’auront plus de secret pour vous.

Grohl écoute à tous !

3 réponses sur “Episode 6 : Probot”

  1. Merci pour ce numéro et les nombreuses découvertes !
    Grace a vous j’ai pu explorer la disco de Mercyful Fate et de King Diamond: c’est merveilleusement mauvais !

  2. Mais arrêtez de dire que personne n’écoute votre podcast !
    Vous avez au moins un auditeur qui grâce à vous, découvre avec plaisir la discographie de Dave Grohl à travers vos analyses. 😉

  3. @Kwyxz : concernant Sepultura, cela dépend de ce que tu entends par membre d’origine ; il reste toujours le bassiste, Paulo Xisto Jr, qui techniquement fut le deuxième bassiste du groupe (tout en l’ayant rejoint durant de l’année de sa formation, 1984 donc) mais a participé à tout ce que le groupe a enregistré jusqu’ici.

    Après, il n’a clairement jamais été un élément déterminant dans l’écriture des morceaux de Sepultura, mais c’est un autre débat…

    Et concernant King Diamond, il faudrait que je me farcisse sa discographie en entier, mais j’approuve sans la moindre réserve ses deux premiers albums, qui sont à 100% du heavy (et du haut de gamme en la matière, qui plus est). Je peux très bien comprendre que la voix irrite mais à mon sens le problème ne se pose que sur le côté démonstratif de la chose, et non sur le côté putassier du glam rock ; je trouve qu’on est à des années-lumières de ça (King Diamond est complètement différent d’un Motley Crue, par exemple, dont je ne suis pas très client, du moins de ce que j’ai écouté jusqu’ici).

    Sinon c’était cool, on pourrait toujours pinailler sur tel ou tel détail, mais l’essentiel était de faire découvrir des groupes dont vous avez fort judicieusement passé des extraits en plus des morceaux de Probot ; dès lors les plus curieux ou motivés corrigeront d’eux-mêmes s’ils se décident à creuser. Continuez comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.